• CORRECTION FRATERNELLE St Luc 17,3-4

     

    CORRECTION FRATERNELLE St Luc 17,3-4

    Le Pape Jean Paul II dans la cellule de Mehmet Ali Agca en Italie en 1983
    Mehmet Ali Agca a tiré sur le Pape le 13 Mai 1981

    "Il n'y a pas de paix sans justice.
    Il n'y a pas de justice sans pardon"

    (Jean-Paul II - Journée Mondiale de la Paix en 2002)

     

    CORRECTION FRATERNELLE St Luc 17,3-4

     

    "Si ton frère vient à pécher, réprimande-le et, s'il se repent, pardonne-lui. Et si, sept fois le jour, il pèche contre toi et que, sept fois , il revienne à toi, en disant : 'je me repens', tu lui pardonneras".

     

    CORRECTION FRATERNELLE St Luc 17,3-4

     

    Beaucoup de raisons pour pardonner :

    Le Notre Père : "Pardonnez nos offenses COMME nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés" ;
    affirmation reliée à notre demande
    tantôt par un "CAR" qui en fait la condition du Pardon Divin (Luc 11,4),
    tantôt par un "COMME" , qui en fixe la mesure (Matthieu 6,12)

     - Dieu ne pardonne t-il pas à ceux qui pratiquent le pardon ?

     - Sommes-nous si bons ? Pouvons-nous jeter la 1ère pierre ?

     - Comment pouvons-nous imiter Dieu si nous ne pouvons pas pardonner ?

     - Dieu est-Il indulgent ?

     - N'allons-nous pas donner une mauvaise idée de Dieu...Le faire détester, si
       nous refusons de pardonner à celui qui nous a offensé ?

     - Faut-il craindre de faire de la peine à Dieu ?

     - La vue de La Croix ne doit-elle pas nous conduire à pardonner ?

     - Refuser de pardonner, n'Est-ce pas tomber sous la servitude du Mauvais,
       de se laisser séduire par lui ? 

    CORRECTION FRATERNELLE St Luc 17,3-4

     

    Quant à reprendre le prochain ? pourquoi ? :
    "Si ton frère a péché contre toi, reprends-le entre toi et lui SEUL"  - N'est-ce pas déjà une tentative de conciliation ? 

     - Délicate affaire et bien risquée ! car on ignore la réaction de l'autre.
       Ne risque t-on pas d'aggraver la situation ?

       Surtout si on reste dans la critique, sans amour ni considération - dans la 
       rancœur !

    De quelle manière alors ?
     Dans la prière, l'amour et le respect, avec toute la diplomatie et la douceur possible  ("remettre son épée dans le fourreau" Luc 18,11),

    En s'examinant soigneusement soi-même avant de vouloir corriger les défauts de l'autre...

    Mais combien de fois la communication est-elle coupée lors de ces tentatives d'explications !

    Tentative qui demande la plus totale discrétion, pour préserver la réputation du frère et éviter à tout prix la médisance...

    Combien de personnes faibles qui n'osent pas parler directement avec l'offenseur, par timidité ou par crainte, et qui préfèrera en parler avec d'autres derrière son dos ! (ce qui est un péché !)

     

    CORRECTION FRATERNELLE St Luc 17,3-4

     

    Quel est le but de "reprendre" son frère alors ?

    Jésus est allé chercher la brebis perdue.... Il ne veut pas perdre un seul de ses petits !

    Alors peut-être pour restaurer cette personne ?

    Si l'affaire n'est pas réglée, n'est pas mise au clair :

     - ce frère pourra t-il communier avec Dieu ?

     - Y aura t-il des obstacles, des lourdeurs tels qu'il ne pourra plus ou  
       difficilement retrouver la communication (relation ou prière) avec Dieu ?

     - N'Est-ce pas alors notre "devoir d'amour" de l'aider à retrouver la Paix, en lui 
       expliquant avec le plus de douceur possible, afin qu'il puisse retrouver
       Dieu
    ?

     

    CORRECTION FRATERNELLE St Luc 17,3-4

     

    Dieu pardonne à ceux qui pardonnent :

    Il est dit que nous devons pardonner à l'offenseur à partir du moment où il se repent (même s'il n'est pas vraiment sincère !) et de ne plus lui en vouloir....

    (Pour ma part, il m'a fallu bien des fois pardonner en sachant très bien que mon frère ou ma sœur ne s'excusera jamais : difficile ! Il en reste comme un lien qui amoindrit la relation !)

    Le pardon à l'autre pourtant nous habilite à imiter Dieu !
    "il est déraisonnable de ne pas pardonner" (Matthieu 18,31-33)

    Dans la Bible, le pécheur est un débiteur et Dieu, par son pardon, remet la dette si bien qu'il ne voit plus le péché (qu'il jette derrière Lui : Isaïe 38,17)
    Le cœur de Dieu est si loin du cœur de l'homme ! Dieu ne veut pas la mort du pécheur, Il veut sa conversion (Ez 18,23) pour pouvoir donner son Pardon...

     

    CORRECTION FRATERNELLE St Luc 17,3-4

     

     

    Jésus n'a pas été envoyé par son Père comme un Juge, mais comme Sauveur ! (Jn 3,17 - 12,47)

    Il nous révèle que la Joie de son Père est de pardonner et dont la Volonté est que nul ne se perde (Matthieu 18,12)

    Cependant, Jésus nous enseigne que Dieu ne peut pas pardonner à celui qui ne pardonne pas,

    Et que, pour demander le Pardon de Dieu, il faut d'abord pardonner à son frère.

    Il donne Dieu comme Modèle de Miséricorde (Luc 6,35)

    Le pardon est un des éléments essentiels de la vie nouvelle en Jésus.
    Jésus nous prescrit de pardonner inlassablement (Matthieu 18,21) pour VAINDRE LE MAL par LE BIEN (Rm 12,21 - 1 P 3,9)

     

    CORRECTION FRATERNELLE St Luc 17,3-4

     

    Et si quelqu'un demande la Grâce de Dieu, il l'obtient, même si sa compréhension de la Grâce est très limitée...
    Si cet homme reçoit une Grâce, il doit apprendre à la partager avec d'autres !

    Seule la Volonté de Dieu procure le Salut - si notre cœur nous accuse, le Cœur de Dieu est plus grand que notre cœur ....
    Le Fils prodigue ne voulait revenir qu'au titre de "serviteur" de son Père, mais son Père lui a rendu le titre de "Fils" !

    Mais il y a beaucoup de choses que l'on doit laisser passer
    si la relation de votre frère avec Dieu n'est pas en danger !!!

     

     

    CORRECTION FRATERNELLE St Luc 17,3-4

     

     

     

     

     

     

     

     

     




    « PSAUME 15PRINTEMPS AU PETIT MATIN DANS MON JARDIN »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 1er Avril 2014 à 10:13

    Le pardon est libérateur, il conduit vraiment à la bénédiction de Dieu !   Celui qui a compris le pardon de Jésus (par notre repentance) et la grâce qu'Il a pour nous, alors oui, on peut pardonner les autres du mal qu'ils nous ont fait. Que l'amour de Christ réside davantage en chacun de nous, puissions-nous être à notre tour des "instruments" de Sa grâce. Parfois ce n'est pas facile de pardonner à cause de grandes blessures, mais le fait de prendre la décision de pardonner (c'est une question de volonté) permet à Dieu de guérir les coeurs blessés.

    Merci pour cet article et bonne continuation ;-)

     

    2
    Mardi 1er Avril 2014 à 17:27

    Coucou Eliane,

    Merci pour ton commentaire avec lequel je suis en accord total. Volonté à prendre, mais pas toujours facile ! Il faut quelques fois du temps ! le temps de se raisonner et surtout se calmer intérieurement et de prier !

    Tendresse Eliane happy

    3
    Mardi 8 Avril 2014 à 12:16

    C'est bien ce que tu écris sur le pardon. Il y a le pardon comme l'humain en parle et il y a le pardon selon la pensée de Dieu !

    Devant Dieu, il n'y a pas de pardon sans repentance !

    Quand nous pardonnons unilatéralement (sans demande de pardon de l'offenseur) l'offenseur n'est pas pardonné devant Dieu. C'est simplement une position de miséricorde de notre part qui nous permet de vivre dans la glorieuse liberté des enfants de Dieu, sans ressentiment et sans haine.

    C'est pour cela que Jésus nous invite à reprendre les frères et soeurs qui vivent dans le péché, afin que l'Eglise vive dans la pureté.

    Bonne journée et que Dieu te bénisse richement

    4
    Mardi 8 Avril 2014 à 14:20

    Coucou Jonathan,

    Très contente de ta visite ! et de ta bénédiction !!! Moi aussi, je te souhaite toute la bénédiction de Dieu sur toi et les tiens .... et sur tes ami(e)s de ton blog !

    Nous avons beaucoup à apprendre encore et toujours ! Toute une vie n'y suffit pas.... Certains se bloquent pour une chose, et d'autres pour le pardon..... Manque d'humilité ! C'est déjà difficile pour un chrétien, mais devient mission impossible pour un non-croyant ! Snif ! J'ai bcp de mal à m'y faire....

    Plein de bisous, Jonathan, et encore merci pour ton commentaire. A bientôt

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :