• Le Père irlandais Ray KELLY célébrait un mariage dans sa Paroisse d'Oldcastle en Irlande le 5 Avril 2014.


    A la grande surprise des mariés et de toute la salle, il se mit à chanter cette célèbre chanson de Léonard Cohen, popularisée par Jeff Buckley : "Hallelujah" en pleine célébration.....

    Le jeune couple, ému jusqu'aux larmes, et la salle en liesse l'ont généreusement applaudi...


    Le Père Ray Kelly est un excellent chanteur. Ancien membre du groupe "The All Priests Shaw" à Dublin, il avait donné des spectacles aux Etats-Unis par le passé, et chante régulièrement lors des mariages qu'il célèbre.

    Filmée et postée lundi 7 Avril sur Youtube par un invité, la scène a été visionnée plus de 2,6 millions de fois.

    Le père Ray Kelly a été ordonné en 1989. Il a travaillé en Afrique du Sud et aux Etats-Unis avant de rejoindre le diocèse de MEATH en 1993. Il est curé d'Oldcastle dans le diocèse de Meath depuis 2006.

    Après Simply Me et More of Me, il prépare un 3ème album pour le 25è anniversaire de son ordination dont les bénéfices iront à des œuvres de charité locales.

    Depuis sa prestation, il a été assailli de requêtes de couples préparant leur mariage.

    "Croire.com"


    13 commentaires

  • votre commentaire
  •  

    Je vous écris du petit matin. J'ai un rendez vous d'amour !

    Sur mon âme un rêve encore voltige et bourdonne,
    Comme sur une fleur une abeille en vol...

     

    PRINTEMPS AU PETIT MATIN DANS MON JARDIN

    Et le rituel commence. J'enchaîne les gestes familiers qui réveillent en ouvrant mes volets pour boire à la fraîche aurore.
    Un soleil timide encore me sourit et j'offre mon front à ses tièdes rayons d'or.
    A son cou déjà se suspend l'aube comme une jeune épousée
    Et l'air est en fête et palpite sous la rosée.
    Un ciel d'azur tout neuf se pare de rose et d'or irisé.


    PRINTEMPS AU PETIT MATIN DANS MON JARDIN

     

    Une sourde jubilation jaillit de la terre qui enfante,
    L'herbe scintille, heureuse et pure, et fume comme l'encens

     

    PRINTEMPS AU PETIT MATIN DANS MON JARDIN

    Ici et là, les iris, couleur d'améthyste, dansent au vent,

    Offrant leurs cœurs aux insectes butineurs bourdonnants...

     

    PRINTEMPS AU PETIT MATIN DANS MON JARDIN


    Le forsythia flamboie de tout son or.
    Il jaillit de la terre comme une torche.
    Cadeau de lumière pour des milliers d'abeilles,
    Ivres de tant de pollen, quelle merveille !

     

    PRINTEMPS AU PETIT MATIN DANS MON JARDIN

     

    Caresse de Dieu - fête de l'âme !
    Le printemps prépare notre Pâque...
    Vie nouvelle - Frémissement de l'Esprit,
    Douce brise qui palpite et sourit...
    A l'horizon, la Résurrection... La Vie !

    Chante, mon cœur, chante Jésus-Christ !

     

    PRINTEMPS AU PETIT MATIN DANS MON JARDIN 

    L'air se trouble d'une puissante odeur camphrée,
    Imprègne le vent de mes subtiles pensées.
    Là-bas, la haie des romarins 
    échevelés,
    D'un vert intense les aiguilles, au revers satinés,
    Constellées de fragiles fleurettes mauves étoilées,
    (jadis par les Romains vénérés comme plante sacrée)
    Jette dans l'air une fragrance boisée
    Aux courtisans bourdons, maraudeurs enivrés.

     

     

     

    PRINTEMPS AU PETIT MATIN DANS MON JARDIN

     

    Les chênes bruissent sous le vent printanier.
    Et le chœur des oiseaux s'élève dans les blanches ramées
    Des merisiers; Sous leur voile de mariée,
    J'entends chanter l'amour, roucoulement des ramiers.

     

    PRINTEMPS AU PETIT MATIN DANS MON JARDINDes pissenlits complotent ! Avec les chardons à profusion
    Se liguent et s'imposent, règnent en maître et se confrontent
    Aux petites fleurs bleues, blanches ou jaunes, qui percent le gazon.
    Hermaphrodite pissenlit, petit frère du soleil, ami des enfants polissons,
    Soufflant sur tes akènes, qui s'envolent en longues ribambelles fécondes.

     

     

    PRINTEMPS AU PETIT MATIN DANS MON JARDIN

     

    Seigneur, regarde, admire ton œuvre !
    Entre dans la joie des oiseaux et la danse des fleurs !
    C'est comme une radieuse brise qui souffle sur le monde menteur.
    Mon âme émerveillée rend Grâce à l'Esprit Créateur !

    Seigneur, ouvre nos yeux, ouvre nos cœurs,
    Donne nous toujours une force neuve,
    Toi, l'Eternel Semeur !

     

    PRINTEMPS AU PETIT MATIN DANS MON JARDIN

    Comme moi, mon Jardin ne maîtrise pas tout
    La mauvaise herbe pousse partout.
    Est-elle laide ? Faut-il s'en protéger ?
    Sans elle, le monde ne serait que pierre.
    Il est si bon de se coucher dans l'herbe !

    Dans mon Jardin, la sélection n'existe pas
    La Nature a fait son choix !

    PRINTEMPS AU PETIT MATIN DANS MON JARDIN

     

    Comme moi, ce Jardin a des limites,
    La liberté est à ce prix !
    Par la clôture, le muret et le portique...

    Comme mes mots enclos par mon éthique,
    Mon intelligence, ma culture et mon Christ !
     

     

    PRINTEMPS AU PETIT MATIN DANS MON JARDIN

     

    Ô mon Dieu, je Te laisse tout prendre :
    Mes joies, mes bêtises, mes échecs et mes souffrances,
    Ton choix est celui de l'Amour et de l'Abondance,
    Le mien est celui de l'amour et l'abandon,
    En Ton Nom !

     

    PRINTEMPS AU PETIT MATIN DANS MON JARDIN

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    8 commentaires
  •  

    LE SENS DU JEUNE AUJOURD'HUI PENDANT LE CAREMELe Carême rappelle les 40 ans passés dans le désert par le peuple hébreu, mené par Moïse, avant d'atteindre la Terre Promise . Il rappelle également les 40 jours de jeûne passés par Jésus dans le désert après son Baptême et avant de débuter sa vie publique.

     

    LE SENS DU JEUNE AUJOURD'HUI PENDANT LE CAREME

    Le carême commence le MERCREDI DES CENDRES :
    Pendant 40 jours, les chrétiens se préparent à la Grande Fête de Pâques en pensant davantage à Dieu et aux autres. C'est un temps de partage, de prière, de changement, de conversion pour aimer comme Jésus Christ le demande.

      

    LE SENS DU JEUNE AUJOURD'HUI PENDANT LE CAREME

     

     

    LE SENS DU JEUNE AUJOURD'HUI PENDANT LE CAREMELe jeûne ne doit pas être considéré comme un simple rituel ou "parce que c'est comme ça !", parce que "c'est dit dans la Tradition ou dans la Bible"....: on obéit sans chercher à en comprendre le sens !

    "L'Epoux", Jésus, n'est plus présent. C'est un deuil pour les amis de l'Epoux.
    Alors, pour retrouver Jésus, rendre présent Celui que nous aimons, nous jeûnons. C'est dur, une séparation, lorsqu'il s'agit de Quelqu'un que l'on aime tout particulièrement..

    .

    LE SENS DU JEUNE AUJOURD'HUI PENDANT LE CAREMECe jeûne nous fait prendre conscience du vide laissé par le départ de Jésus, d'un vide immense.... qui sera comblé plus tard par son retour Glorieux sur Terre, au Dernier Jour.

    Nous ne devons pas considérer ce jeûne comme un acte volontaire de notre part, dont nous pourrions tirer une quelconque gloriole... La séparation d'avec Jésus COMMANDE ce jeûne.

      

    LE SENS DU JEUNE AUJOURD'HUI PENDANT LE CAREME

    LE SENS DU JEUNE AUJOURD'HUI PENDANT LE CAREMELE SENS DU JEUNE AUJOURD'HUI PENDANT LE CAREME

     

     

    Dans ce jeûne, nous exprimons un désir sincère de PURIFICATION INTERIEURE, de nous RE-TOURNER sans cesse vers Jésus et de LE SUIVRE sans cesse vers la Maison du Père...

     

     

     

     LE SENS DU JEUNE AUJOURD'HUI PENDANT LE CAREME

    Il ne peut y avoir jeûne sans prières ! Ce sacrifice, qui nous laisse en état de manque, nous aide, nous incite à le combler par une attention particulière dans la Recherche de la Présence de Jésus. Il favorise le silence, l'écoute.

     

    LE SENS DU JEUNE AUJOURD'HUI PENDANT LE CAREME

     

    "Etre repu" nous amène souvent à un contentement de soi, à une somnolence du à la digestion : nous sommes "pleins" de nous-mêmes et inattentifs.....

     

     

     

    Le manque de nourriture, de télé ou autres petits plaisirs nous ouvre l'esprit, nous met à l'écoute...Nous sommes beaucoup plus disponibles...

    Cette ascèse est pratiquée depuis des siècles dans toutes les religions dans ce but.

    Le jeûne permet de gagner du temps pour chercher Dieu, pour entrer en relation avec Lui, de L'écouter afin de discerner Sa Volonté, et d'unir notre volonté à la Sienne...

    Nous pouvons nous lever plus tôt, afin de pouvoir prier, intercéder avec ferveur auprès de Dieu pour notre famille, nos amis, notre pays, le monde... Pour que la Paix de Jésus descende sur la terre...

    Le jeûne est un évènement solennel,
    agréable à Dieu !

    LE SENS DU JEUNE AUJOURD'HUI PENDANT LE CAREME

     

    Mais le texte d'Isaïe (58,1-9) nous met en garde :

    A quoi sert notre jeûne si celui-ci nous rend plus agressif, plus colérique, si nous conservons nos mauvaises habitudes, notre égoïsme....?

    Jeûner,
    c'est d'abord se priver
    de ses mauvais penchants !

    "Le Seigneur dit à Isaïe des Paroles fortes (58,1-9) :
    "Crie à pleine gorge. Ne te retiens pas ! Que ta voix résonne comme le cor ! annonce à mon peuple ses crimes... etc" (lire tout le texte)

    Demeurons dans la Sainte Présence de Dieu, non seulement par la prière et la méditation Biblique, mais par notre humilité, notre charité, notre douceur, notre disponibilité envers les autres...

     

    LE SENS DU JEUNE AUJOURD'HUI PENDANT LE CAREME

     

    Seigneur, aide-nous
    à ne pas être exigeants, écrasants, cassants....

     

     

    LE SENS DU JEUNE AUJOURD'HUI PENDANT LE CAREME

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    3 commentaires
  • LE SENS DU JEUNE Isaïe 58,1-9 ; St Matthieu 9,14-17

    Isaïe 58,1-9 :
    "Parole du Seigneur. Crie à pleine gorge ! Ne te retiens pas ! Que ta voix résonne comme le cor ! Dénonce à mon peuple ses fautes, à la maison de Jacob ses péchés. Ils viennent me consulter jour après jour, ils veulent connaître mes chemins. Comme une nation qui pratiquerait la justice et n'abandonnerait pas la loi de son Dieu, ils me demandent de leur faire justice, ils voudraient que Dieu se rapproche. "Pourquoi jeûner si tu ne le vois pas ? pourquoi nous mortifier si tu l'ignores ?"
    Oui, mais le jour où vous jeûnez, vous savez bien trouver votre intérêt, et vous traitez durement ceux qui peinent pour vous. Votre jeûne se passe en disputes et querelles, en coups de poings sauvages. Ce n'est pas en jeûnant comme vous le faites aujourd'hui que vous ferez entendre là-haut votre voix.
    Est-ce là le jeûne qui me plaît ? Est-ce là votre jour de pénitence ? Courber la tête comme un roseau, coucher sur le sac et la cendre, appelles-tu cela un jeûne, un jour bien accueilli par le Seigneur ?
    Quel est donc le jeûne qui me plaît ? N'Est-ce pas faire tomber les chaînes injustes, délier les attaches du joug, rendre la liberté aux opprimés, viser tous les jougs ? N'Est-ce pas partager ton pain avec celui qui a faim, recueillir chez toi le malheureux sans abri, couvrir celui que tu verras sans vêtement, ne pas te dérober à ton semblable ?
    Alors ta lumière jaillira comme l'aurore, et tes forces reviendront rapidement. ta Justice marchera devant toi, et la gloire du Seigneur t'accompagnera. Alors, si tu appelles, le Seigneur répondra : si tu cries, il dira "ME VOICI"

     

    LE SENS DU JEUNE Isaïe 58,1-9 ; St Matthieu 9,14-17

     

    St Matthieu 9,14-17 :
    "Alors les disciples de Jean vinrent le trouver, et lui dirent "Pourquoi, tandis que les Pharisiens et nous, nous jeûnons souvent, vos disciples ne jeûnent-ils pas ?" Jésus leur répondit : "Les amis de l'Epoux peuvent-ils s'attrister pendant que l'Epoux est avec eux ? Mais viendront des jours où l'Epoux leur sera enlevé, et alors ils jeûneront. Personne ne met une pièce d'étoffe neuve à un vieux vêtement ; car elle emporte quelque chose du vêtement, et la déchirure en est pire. On ne met pas non plus du vin nouveau dans des outres vieilles ; autrement, les outres se rompent, le vin se répand et les outres sont perdues. Mais on met le vin nouveau dans les outres neuves, et tous les deux se conservent"

    LE SENS DU JEUNE Isaïe 58,1-9 ; St Matthieu 9,14-17

     



    Dans Matthieu 9,14-17 :

    Les disciples de Jean-Baptiste sont étonnés. Ils reprochent à Jésus de laisser ses disciples sans discipline : "pourquoi ne jeûnent-ils pas  comme nous ?"
    Jésus ne contredit pas leur pratique du jeûne, ni les bienfaits spirituels qu'ils peuvent en retirer.

    Il leur répond simplement qu'il n'est pas logique de jeûner tant qu'Il est là, avec eux. Que la Joie prime tant qu'ils sont avec "l'Epoux", avec Dieu...

    "Les amis de l'époux" étaient les jeunes gens, joyeux et complices, qui allaient en cortège chercher la fiancée chez ses parents pour la conduire à la maison de son époux. Ils assistaient à toutes les réjouissances de la Noce.

    Jésus est le Divin Fiancé tant attendu dans l'Ancien Testament et le peuple élu, qui contracte un mariage spirituel avec l'Eglise. La grandeur des Noces s'étend sur l'Humanité toute entière. Les Apôtres sont "les amis de l'Epoux" et se réjouissent avec Lui. Jésus peut-il demander à ses amis de jeûner pendant ses "Noces Nuptiales" ?

    Quand l'Epoux leur sera retiré, alors oui, ils jeûneront !

    LE SENS DU JEUNE Isaïe 58,1-9 ; St Matthieu 9,14-17

    Pourquoi jeûneront-ils ?

    Parce que commenceront pour eux des dures temps de tristesse, de privations de toutes sortes, de persécutions... voir le martyre...

     

    LE SENS DU JEUNE Isaïe 58,1-9 ; St Matthieu 9,14-17

    Et Jésus d'expliquer qu'à la Loi ancienne (le vieux vêtement), on ne peut coudre une pièce d'étoffe neuve (les pratiques de la Loi Nouvelle apportées par Jésus), sinon une "déchirure" (une dualité en soi) en résulterait.

     

    "On ne peut greffer sur une humanité déchirée par le péché le bout de tissu neuf de la Nouveauté que l'Epoux est venu apporter.

    On ne peut introduire du vin nouveau dans les vieilles outres d'une humanité fragilisée par ses égarements loin de son Dieu.

    En Jésus Christ, la Grâce de Dieu n'est pas venue recoller les morceaux cassés. Elle est venue tout changer !

    La Puissance est telle qu'il ne peut en être autrement ...

    Voilà le véritable sens du salut :

    Etre totalement transformé, renouvelé, recréé à l'image
    et à la Ressemblance de Dieu !

    Voilà le fruit des Noces de l'Agneau de Dieu avec l'Humanité,
    avec tout homme !

    Désormais unis au Fils de Dieu, nous sommes devenus Enfants du Père Céleste et nous communions à la Vie Divine Trinitaire.

    Impossible de trouver un compromis avec cette radicale nouveauté !

    l'Accueillir, c'est accepter que disparaisse en nous tout ce qui relève du vieil homme pour faire place à la nouveauté du salut apporté par Jésus Christ.

    LE SENS DU JEUNE Isaïe 58,1-9 ; St Matthieu 9,14-17Au jour de notre Baptême, quelque chose de radicalement nouveau s'est opéré dans notre être, et fait de nous des créatures nouvelles totalement renouvelées dans la Mort et la Résurrection de Notre Seigneur.
    Un Homme nouveau est venu à la vie avec des désirs qui le stimulent en vu de Celui qui est le Bien, la Vérité et la Vie"

    (Extrait en "" : http://homélies.fr - Frère Elie - magnifique site que je recommande vivement !)

     

    LE SENS DU JEUNE Isaïe 58,1-9 ; St Matthieu 9,14-17

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     





    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique