• ME GORGER DE TON AMOUR

    Me gorger de Ton Amour, de Ton Eau vive,

    Pour qu'enfin je porte du fruit

     

    Ecouter et goûter la Parole qui jaillit de ton Cœur,

    Pulsations d'Amour, murmure initiateur,

    Tendre chant modeleur où s'ouvre le bonheur,

    Comme la corolle d'une fleur.

     

    Et comme l'ouvrier de la dernière heure,

    A ton Appel, Seigneur, j'accours avec ferveur

     

    Dans ma pauvreté, au long de mes jours

    Proclamer la Beauté de Ton Amour.

     

    ME GORGER DE TON AMOUR

     

     

     

     

     

     

     

     





    1 commentaire
  • JE NE SAIS PAS TE LOUER, SEIGNEUR !

    Je ne sais pas te louer, Seigneur :
    Et pourtant, Tu m'appelles sans cesse à la louange !

    Ma bouche, qui ne profère souvent qu'insanités ou futilités,
    Se tait soudainement devant Ta Tout Puissance et Ta Bonté....
    Ecrasée par son iniquité...

    JE NE SAIS PAS TE LOUER, SEIGNEUR !

    Que Ta Sagesse, Seigneur, m'éclaire et m'instruise.
    Dans Ta grande Miséricorde, Seigneur, sans cesse Tu m'appelles :

    Ah que je T'entende !
    Mon âme est effrayée par toutes mes pensées.
    Elle est si petite et si fragile : saura t-elle Te contenir ?

     

    JE NE SAIS PAS TE LOUER, SEIGNEUR !

    Mon Père Bien-Aimé,
    "Tu ne rejettes pas le malheureux dans sa misère" (ps 21,25)

    Je Te cherche, Seigneur, viens à mon aide !
    "Car sans Toi, je ne puis rien faire" (St Jn 15,1-8)
    Que Ta Parole demeure en moi.
    Qu'elle fasse son nid dans mon cœur si durci,
    si aveuglé de vanité, si gonflé de son orgueil...

    Car Tes idées, Seigneur, sont si loin des miennes !

     

    JE NE SAIS PAS TE LOUER, SEIGNEUR !

    Je voudrais tant porter du fruit, mais ai-je trop désiré
    que Tu t'accommodes de mes projets ?
    T'enfermer dans ma réalité ?

    Mon âme est déchirée :
    Comment Te laisser être Dieu dans cette âme si étriquée ?

     

    JE NE SAIS PAS TE LOUER, SEIGNEUR !

    Ô Jésus, si doux et humble de cœur :
    Emonde mon sarment
    que je puisse demeurer et grandir en Toi, avec Toi et pour Toi
    !

    Sans Toi, je ne suis rien,
    Ô Toi qui contient tout et renouvelle Tout !

     

    JE NE SAIS PAS TE LOUER, SEIGNEUR !

    Dans mon arrogance,
    Ai-je voulu Te rendre débiteur (Que sais je ?) par toutes mes actions
    ?

    J'espérais en Ta délivrance,
    Et souvent j'ai rugi, déçue, désemparée.

    Devant Toi, j'ai perdu pieds,
    Angoissée, meurtrie.

     

    JE NE SAIS PAS TE LOUER, SEIGNEUR !

    Je voudrais tant apprendre à Te louer, Seigneur,
    Car sans Toi, mon cœur dépérit !

    Par pitié, Seigneur, délivre-moi de mon impuissance !

    Rends-moi l'ivresse de Ta Présence
    Qui fût un temps ma jouissance,
    Avant de tomber dans la laborieuse diligence...

     

    JE NE SAIS PAS TE LOUER, SEIGNEUR !

    Voici que je Te cherche, Seigneur,

    "Vers les eaux tranquilles, mène-moi,
    Conduis-moi vers le juste chemin
    Fais-moi revivre !

    "Que ton bâton me guide et me rassure
    Que j'habite ta Maison, Seigneur,
    Pour la durée de mes jours" (Ps 22(23)

    Luciole

     

     

    JE NE SAIS PAS TE LOUER, SEIGNEUR !

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    2 commentaires

  • MERCI DU FOND DU COEUR

     

    Nos vies sont embellies souvent
    Par des petits bonheurs de chaque instant :
    Chose précieuse que l'aide de ses ami(e)s,
    Ginette, Stormalo, Jean-Marie......

    Sur des chemins inconnus, j'avance à petits pas
    Dans le maquis de l'informatique, cahin-caha !

    Et soudain sur Ekla, une perle :
    "Les tutos de Ginette" !

    C'est comme de l'eau sur une fleur,
    Qui s'épanouit tout en douceur...

    Modules, liens, Rubriques :
    Vocable énigmatique !
    S'harmonisent enfin en toute logique.
    Plus de panique !

    Je bute : le chemin est caillouteux !
    J'appelle : ils sont là, merveilleux !

    Leur dévouement  est d'une chaleur,
    Qui me va droit au cœur...

    Mon blog s'enrichit d'un fond bien choisi :
    Une "tuile" de Ginette, d'un jaune subtil,
    (Et toutes les manips avec, cadeau en prime !)
    Vient éclairer mon blog comme par magie...

    Et je n'oublie pas Stormalo, Jean-Marie,
    Qui ont planché pour me sortir de l'ennui...

    Je leur dédie cette petite poésie
    Et de tout cœur leur dis "MERCI"

     

     

    MERCI DU FOND DU COEUR

     





    22 commentaires
  • MON FRERE, MON AMI, MON BIEN-AIME
    Mon âme vagabonde s'est posée sur Lui
    Et ne l'a plus quitté.
    Sur son Cœur a fait son nid.

    Son Amour m'a accueillie, précédée. 
    Dans les ronciers de mes sentiers arides,
    Il m'accompagne sans se fâcher. 
    Mon Frère, mon Ami, mon Bien-Aimé,
    Tu m'apprends la valeur des jours.
    Sans Toi, comme l'herbe fanée, je ne suis plus.
    Dans ce vaste monde, je suis si minuscule,
    Petite Luciole qu'un rien éteint. 
    Mais Ta Lumière, bien vite, traverse ma nuit,
    Réchauffe et Eclaire ma vie.
    Quand mes pas fatigués refusent de Te suivre,
    Tu me donnes sans cesse la Force d'avancer,
    De renaître, de recommencer.
    Tu es mon bouclier, mon appui !
    En Toi, Seigneur je mets mon abri...

    Mon âme vagabonde s'est posée sur Lui,
    Et ne l'a plus quitté.
    Sur son Cœur a fait son nid,
    Source de Vie et d'Harmonie. 
    Qu'à jamais mon cœur à Ton Cœur soit uni.
    Fini, l'ancien Hiver, les Soucis... 
    Même quand la route est rude, sans attraits,
    Ma main dans la Tienne, Seigneur, je vais,
    Pas à pas Te suis et me laisse faire... 
    Jésus, tout contre Toi, me blottir,
    Mon Frère, mon Bien-Aimé, mon Ami. 
    De la barque, que la Tempête secoue,
    Où de la berge, où m'a déposée Ton Salut;
    Partager Ta Parole Vivante, vent debout,
    Où crier Ton Nom au monde en déroute. 
    Les âmes trébuchent sur les cailloux :
    Des chemins de frayeurs se dressent partout
    Que Ta Parole en goutte à goutte, ranime
    La flamme sous la cendre grise.
     
    Que dans leurs cœurs amers, Ta Tendresse infinie
    Ravive et illumine leur léthargie.
     
    Luciole 83
     
    MON FRERE, MON AMI, MON BIEN-AIME
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     








    13 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique