• MON FRERE, MON AMI, MON BIEN-AIME
    Mon âme vagabonde s'est posée sur Lui
    Et ne l'a plus quitté.
    Sur son Cœur a fait son nid.

    Son Amour m'a accueillie, précédée. 
    Dans les ronciers de mes sentiers arides,
    Il m'accompagne sans se fâcher. 
    Mon Frère, mon Ami, mon Bien-Aimé,
    Tu m'apprends la valeur des jours.
    Sans Toi, comme l'herbe fanée, je ne suis plus.
    Dans ce vaste monde, je suis si minuscule,
    Petite Luciole qu'un rien éteint. 
    Mais Ta Lumière, bien vite, traverse ma nuit,
    Réchauffe et Eclaire ma vie.
    Quand mes pas fatigués refusent de Te suivre,
    Tu me donnes sans cesse la Force d'avancer,
    De renaître, de recommencer.
    Tu es mon bouclier, mon appui !
    En Toi, Seigneur je mets mon abri...

    Mon âme vagabonde s'est posée sur Lui,
    Et ne l'a plus quitté.
    Sur son Cœur a fait son nid,
    Source de Vie et d'Harmonie. 
    Qu'à jamais mon cœur à Ton Cœur soit uni.
    Fini, l'ancien Hiver, les Soucis... 
    Même quand la route est rude, sans attraits,
    Ma main dans la Tienne, Seigneur, je vais,
    Pas à pas Te suis et me laisse faire... 
    Jésus, tout contre Toi, me blottir,
    Mon Frère, mon Bien-Aimé, mon Ami. 
    De la barque, que la Tempête secoue,
    Où de la berge, où m'a déposée Ton Salut;
    Partager Ta Parole Vivante, vent debout,
    Où crier Ton Nom au monde en déroute. 
    Les âmes trébuchent sur les cailloux :
    Des chemins de frayeurs se dressent partout
    Que Ta Parole en goutte à goutte, ranime
    La flamme sous la cendre grise.
     
    Que dans leurs cœurs amers, Ta Tendresse infinie
    Ravive et illumine leur léthargie.
     
    Luciole 83
     
    MON FRERE, MON AMI, MON BIEN-AIME
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     








    13 commentaires
  • Bonjour et Bienvenue aux ami(e)s d'Eklablog,

    Ravie de vous rejoindre sur ce blog. Me voici lancée dans une double aventure :

    • ouvrir un blog pour la première fois de ma vie
    • prendre la main de Jésus et Le suivre malgré les difficultés du chemin

    Nul ne prétendre pénétrer totalement son mystère, mais l'étude de ses Evangiles peut nous en offrir quelques idées...

    Jésus étant sans cesse en mouvement, je sens que, là aussi, je vais avoir de la peine à Le suivre.... Merci de votre compréhension !

    Puis-je vous emmener avec moi dans ce fabuleux voyage ? Je serais ravie de partager avec vous nos impressions, émotions, commentaires....

    Un espace où prendre le temps d'être, de se rencontrer et de se rejoindre là où vous êtes....dans vos commentaires ou dans votre présence silencieuse, dans vos blogs si riches et créatifs...

    Prenez votre temps... revenez quand bon vous semble : cet espace est ouvert à tous !

    Balbutiement du blog... et comme Pénélope, défaire et puis se remettre à l'ouvrage... Quelquefois le cœur en déroute !

    Heureusement il y a les "sauveurs" : ils s'appellent Jean-Marie, Riff, Aelin, Lulette., Les yeux-du-cyclone.....Ainsi que la généreuse Ginette (voir dans "blog des ami(e)s) qui conduit les néophytes pas à pas à travers ses précieux tutos dans son merveilleux blog...

    Grâce à eux, quelle intense jubilation de voir soudain se dénouer le problème !

    Qu'elles ou ils en soient vivement remercié(e)s et je les bénis de tout mon cœur.

    ESPACE MIEN, ESPACE VOTRE !

    Bonne visite et merci de votre présence.

     


    9 commentaires
  •  

    LA GUERISON DU LEPREUX selon St Luc 5,12-16

    Jésus n'étant pas venu pour les bien-portants, mais pour les malades, partons à sa suite et essayons de décrypter verset par verset le message de St Luc dans son Evangile 5,12-16 :

     LA GUERISON DU LEPREUX

    "JESUS ETAIT DANS UNE VILLE"

    Dans quelle ville ? elle n'est pas nommée ! elle peut donc être n'importe où dans le monde, laquelle ? la nôtre peut-être ?

    La Ville représente le monde de l'Homme. Elle est la création de l'Homme.

    La Ville est donc le reflet de l'image de l'Homme, avec toutes ses passions et ses contradictions....

    Dans le Premier Testament, la Ville est souvent représentée comme un lieu de dépravation et de violence.

    Ce n'est pas la Ville en soi ni les constructions urbaines que la Bible dénonce, mais le comportement des hommes dans la Ville.

    En réaction au traumatisme du déluge (rappelez-vous : l'Arche de Noé) et pour se faire UN NOM (c'est-à-dire exister !), dans le récit de la Tour de Babel évoqué dans la Genèse, les Hommes veulent s'entasser dans un édifice gigantesque, en ne désirant former qu'un seul peuple, parlant une même langue...révélant ainsi une volonté de Toute-Puissance.... souhaitant concrétiser leurs désirs de sécurité dans des projets matériels... pour le moins douteux, puisque la Tour est construite à l'aide de briques et d'asphalte - matériaux particulièrement fragiles - démontrant ainsi la vanité de leur projet.

    Evocateur le nom composé de "Bab" = "porte - et "EL" = "dieu" ! Il représente le désir des Hommes de s'élever jusqu'au Ciel, Domaine de Dieu, donc "à "l'assaut de Dieu" !

    Selon l'adage : "l'union fait la force", ils veulent opposer à la Toute-Puissance de Dieu leur propre force collective ; le gigantisme de leur projet et la démesure les poussent à se rendre totalement autonome de Dieu.

    Mais dans leur désir d'uniformisation se reflète les dangers d'indifférenciation de l'Homme :

    • le fait de vouloir parler d' UNE MEME LANGUE, c'est à dire comme si Un seul parlait pour tous
    • se FAIRE UN MEME NOM, qui, en hébreu, signifie la fondation d'un empire autour d'une dynastie, d'un roi qui parlerait pour tous pendant que les Hommes indifférenciés seront rendus à l'état d'esclaves (dans ce récit : "pour faire des briques" - ainsi que le feront plus tard les Israélites en Egypte : Ex 1,13)... l'individu est nié - il n'est plus respecté en tant qu'être humain... Il n'est plus qu'un pion au service de la collectivité... D'ailleurs, sa mort compte moins que la perte d'une brique : mépris de la vie humaine.   

    Bref, nous sommes en face d'un projet totalitaire, qui laisse présager la rivalité mimétique conduisant à la violence, et déclenchant le mécanisme victimaire...(René Girard)

    On pourrait expliquer le "mimétisme" par le mot "Convoitise"....

    Selon René Girard : "Tout désir est l'imitation du désir de l'autre" ! "notre désir est toujours suscité par le désir d'un autre - le modèle - à un objet quelconque". Le modèle étant déifié et un rival !

    La valeur de l'objet rêvé et convoité augmente à mesure que la rivalité croît entre les 2 protagonistes - avec toute la gamme des artifices pour obtenir l'objet : le mensonge, la dissimulation, la ruse, les flatteries induites par l'envie et la jalousie... etc

    (ex : le meurtre d'Abel par Caïn. Caïn ne supportant pas de ne pas tout avoir. Si bien que lorsque Adonaï considère l'offrande de son frère qui fera exister Abel à ses yeux, la souffrance de l'envie et la jalousie de Caïn sera telle qu'il ne pourra maîtriser sa colère, malgré les avertissements de Dieu. (André Wénin : "La Bible ou la violence surmontée = magnifique livre que je vous recommande !)

    Le manque, l'humiliation et la diminution d'ETRE face à l'autre qui semble tout-puissant engendrent une violence telle qu'elle devient contagieuse et peut contaminer toute l'organisation d'une collectivité, débouchant immanquablement sur le mécanisme victimaire, c'est à dire sur la nécessité de tout rejeter sur un individu - bouc émissaire - choisi arbitrairement, qui sera sacrifié afin de stopper les appétits de violence de la collectivité et d'accéder à une paix provisoire.

    Dans cette Société Totalitaire, toutes les dérives sont donc prévisibles, inévitables !

    C'est alors que Dieu intervient, car Il comprend vite la puissance destructrice de cette cité orgueilleuse :

    il "brouille" leur langue (l'autre signification du nom de "Babel" en hébreu est "œufs brouillés"), afin qu'ils ne puissent plus se comprendre et mener à bien ce projet d'uniformisation régi par un régime totalitaire et les disperse sur toute surface de la Terre.

     

    LA GUERISON DU LEPREUX selon St Luc 5,12-16

    Ce geste Créateur de Dieu est une chance pour ce peuple en les obligeant à s'appuyer sur une logique d'ALLIANCE - et non d'uniformisation - espoir d'un monde plus fraternel !

    Paul et ses compagnons dénonçaient eux aussi le mal qui ronge la Ville et la déshumanise : le REJET de DIEU, induisant la corruption morale et son cortège de maux qui en découle (la pauvreté, la domination de l'Homme sur l'Homme, les conflits de pouvoir, la corruption, le rejet des minorités...etc)

     

    LA GUERISON DU LEPREUX selon St Luc 5,12-16

    Babylone

    La mondialisation, qui caractérise notre monde actuel, semble être une utopie aussi dangereuse que celle de la Tour de Babel.

    Elle conduit à la démesure, au gigantisme qui rendent les villes ingouvernables, régies par les grandes multinationales, les crises financières, les banques omniprésentes... Et le système technicien devenu un phénomène autonome à effet boule-de-neige, affectant tous les domaines de la Société et l'Homme lui-même, exigeant une totale conformité à ses règles, apportant des effets malencontreux où la seule solution se trouve dans d'autres innovations techniques qui soulèvent plus de problèmes qu'elles n'en résolvent ! (ex : la pollution... etc).

    Ce système technicien conditionne la Société toute entière.

    Pour ELLUL, l'aliénation provient du système technicien beaucoup plus que du système économique :

    "La technique ne sert pas l'Homme, mais c'est l'Homme qui sert la technique !"

    L'Homme est devenu l'esclave du système technicien, le but de la technique étant celui de l'exploitation.

    Le système technicien est une manifestation de TOUTE PUISSANCE, de DOMINATION de l'Homme à travers la technique, et affecte le facteur économique comme le facteur politique.

    La Politique est impuissante face à cette logique du système technicien !

    ELLUL annonce que "seule la LIBERTE se situe dans la PROXIMITE de DIEU, dans l'EXEMPLE de JESUS-CHRIST"

    "Retrouver le Chemin du Dieu chrétien ou se résigner à la disparition de l'Humanité !"

     

    LA GUERISON DU LEPREUX selon St Luc 5,12-16

     

     

     

    "QUAND SURVIENT UN HOMME TOUT COUVERT DE LEPRE" 

    3 parties dans ce texte :

    1. La guérison du lépreux
    2. Les recommandations de Jésus ("Silence" et "va voir un prêtre")
    3. La désobéissance de cet Homme et les graves conséquences pour le ministère de Jésus.   

    Autre remarque : dans ce texte, 2 choses sont incluses (état d'une chose contenue dans une autre) :

    1. début du récit : démarche personnelle du lépreux qui vient vers Jésus
    2. fin du récit      : démarche collective de la foule qui arrive de partout vers Jésus  

    Egalement, double déplacement dans ce texte :

    • celui de Jésus qui précède le lépreux : dans St Marc 1,38-39, Jésus dit : "Allons ailleurs..... car c'est pour cela que Je suis sorti"....

    c'est EMMANUEL = Dieu-avec-nous qui vient à la rencontre de l'Homme.

    c'est JESUS          = Dieu sauve qui, "sortit de Dieu", vient sauver l'Humanité déchue, souillée par la lèpre du péché...

    Signification du mot lèpre dans la Bible : "être frappé par Dieu".

    QUI EST CE LEPREUX ?

    St Luc ne le mentionne pas : ce pourrait être tout Homme, malades, exclus, délaissés, rejetés...

    Tout Hommes, qui, comme le lépreux, fuient la mort et accourent vers Jésus : Chemin, Vérité, Vie.

    Jésus qui est venu partager nos détresses et manifester sa tendresse à l'Humanité blessée.

    Le lépreux est un Homme à éviter. Il souffre d'un mal horrible, répugnant. Tout son corps en porte les stigmates ("il en est tout couvert")

    Il est dangereux, car la lèpre est très contagieuse. Il faut s'en protéger ! d'autant plus que c'était une maladie incurable....

    Bref, les lépreux étaient considérés comme des morts-vivants...

    En Israël, les lépreux étaient bannis de la Société, rejetés à la sortie des villes ou villages, condamnés à vivre comme des bêtes sauvages.

    Ils étaient considérés comme responsables de leur état, et la lèpre était la punition de Dieu à cause de leurs présumés graves péchés.

    La lèpre décomposent leurs organes, comme les péchés pourrissent l'âme. Ils perdent peu à peu leurs organes, comme les péchés poussent à se retrancher de Dieu progressivement...

    Comme les morts qui pourrissent dans la terre, les lépreux étaient considérés comme "IMPURS". Personne ne devait les approcher, sous peine de devenir "IMPURS". On se sauvait à leur approche, on leur lançait des pierres, voir les lapider s'ils persistaient à rester dans les parages...

    On leur jetait la nourriture comme à des animaux...

    Les lépreux devaient porter des vêtements déchirés, et avertir les gens de leur proximité en agitant des crécelles en craint "Impur, Impur".

    Les rabbins se montraient impitoyables avec eux, car étant "impurs", ils étaient exclus totalement du culte.

     

    LA GUERISON DU LEPREUX selon St Luc 5,12-16

     

    le lépreux rejeté par les prêtres

    Dans la Bible, la lèpre représente l'Humanité souillée, défigurée par le péché, confirmé par la Rencontre de Jésus avec le lépreux qui se situe au cœur de cette Humanité corrompue, rongée par le mal - symbolisée par la Ville comme décrite précédemment.

    Brusquement, le lépreux entre en scène. Il survint, come projeté dans l'INSTANT de la Rencontre avec Jésus.

    Cet Homme est bien hardi ! Il transgresse les préceptes de la Loi, risque la lapidation, fend la foule épouvantée. Il est pressé ! il a hâte de quitter ce lourd fardeau porté pendant des années. Toute son attention est focalisée sur le "Maintenant, Jésus".

    Il sait que Jésus a chassé les démons, guéri des malades.

    Il sait aussi que seul Dieu peut guérir cette terrible maladie. C'est écrit dans la Loi juive !

    Seul Dieu peut le sauver. Ça, il le sait !

    A-t-il reconnu Dieu en Jésus ?

    LE LEPREUX, EN VOYANT JESUS, TOMBA LA FACE CONTRE TERRE

    LA GUERISON DU LEPREUX selon St Luc 5,12-16

    Le lépreux se jette aux pieds de Jésus. Il est empreint d'un profond respect envers le Maître et se prosterne avec crainte et humilité.

    Il le supplie de le guérir.

    SEIGNEUR, SI TU LE VEUX, TU PEUX ME PURIFIER

    LA GUERISON DU LEPREUX selon St Luc 5,12-16

    Magnifique confession de Foi du lépreux ! Une foi confiante et humble... Il reconnaît en Jésus le Seigneur , puisqu'il Le nomme ainsi !

    Il sait que Jésus peut ! mais il se soumet à la Puissance Souveraine de la Volonté de Jésus ! Rien ne s'impose !

    Cependant, il affirme sa Foi avec confiance : "Tu le peux !"

    "Tu peux me guérir et ma lèpre s'en ira de suite, je le sais. Mais que Ta Volonté se fasse, car Tu agis toujours en fonction du meilleur pour nous. J'accepte ta décision"

    Nécessité de la FOI du malade pour être guéri par Jésus !

    Jésus ne fit pas beaucoup de miracles à Nazareth, à cause de l'incrédulité de ses concitoyens ! La Puissance de Dieu s'arrête devant la volonté des Hommes. Dieu respecte cette volonté. Il ne peut pas leur faire violence.

    Jésus ne peut pas réaliser de miracles sans notre participation. Bien que sa seule Puissance pourrait le faire sans problème.

    St Augustin dit : "Celui qui t'a créé sans toi, ne te sauvera pas sans toi".

    Jésus eut la même prière envers son Père à Gethsémani :

    "Si Tu veux éloigner de moi cette coupe ! Mais que Ta Volonté se fasse et non la mienne !" (Luc 22,41-42)

    "Que Ta Volonté soit faite" nous enseigne la magnifique prière du "NOTRE PERE", dans laquelle nous reconnaissons notre dépendance envers le Seigneur aussi bien pour le Pain, le Pardon des offenses que pour la victoire sur la tentation et la libération du mal...

    Nous ne pouvons enfermer Dieu dans nos demandes. Le Seigneur de Miséricorde fait toujours tout en son temps et avec sagesse. Ses pensées ne sont pas les nôtres = Il agit en fonction du meilleur pour nous !

    Magnifique leçon donnée par le lépreux !

    Pour être sauvés, il nous apprend qu'il faut suivre Jésus - "Dieu sauve" - Le reconnaître comme Seigneur en nous prosternant en toute humilité, en reconnaissant que nous sommes pécheurs et que nous avons besoin de Lui pour être purifiés.

     

    LA GUERISON DU LEPREUX selon St Luc 5,12-16

    "JESUS ETENDIT LA MAIN, LE TOUCHA ET LUI DIT : "JE LE VEUX, SOIS PURIFIE" , ET A L'INSTANT MEME, SA LEPRE LE QUITTA"

    Jésus a bien perçu la Foi du lépreux. Il ressent la souffrance et l'humiliation de cet homme.

    Non seulement, Jésus le veut, mais Il va lui manifester sa solidarité en le touchant.

    Il veut le toucher jusque dans ses blessures profondes = moment de grande intimité entre le lépreux et Jésus.Il veut le toucher non seulement pour le purifier, le sauver, mais aussi pour le restaurer dans sa dignité, lui permettant de réintégrer les siens et sa communauté israélienne !

    A travers cet Homme, Jésus se rend SOLIDAIRE de TOUTE L'HUMANITE des REJETES, des EXCLUS, des "INTOUCHABLES", des MALADES....

    Et dans ce geste fraternel qui abolit les distances jaillit la Parole qui sauve : "Je le veux, sois purifié" !

    L'Humanité de Jésus et le Verbe de Dieu s'unirent en donnant la guérison : l'Homme est purifié à "l'instant même" !

     

     

    LA GUERISON DU LEPREUX selon St Luc 5,12-16

    Cet attouchement de Jésus a du choquer profondément les témoins de la scène.

    La Loi interdit de toucher les lépreux

    Mais Jésus est Maître de la Loi, Lui qui en est l'Amour !

    La Rencontre est plus importante : l'Amour peut tout !

    Le lépreux a reçu la Pureté de Jésus, mais Jésus est devenu "Impur". Il devient "lépreux" à sa place. Il devient l'exclu et sera rejeté hors de la ville comme le lépreux, par sa crucifixion !

    Isaïe 53,3 : "Celui qui porte le mal, le Lépreux !"

    Par ce geste messianique qui annonce déjà sa Passion, sa Mort et sa Résurrection, Jésus vient vers nous montrer qu'Il est venu nous restaurer dans notre intégrité, restaurer notre ressemblance avec Dieu, restaurer l'Humanité toute entière qui redevient peuple de Dieu.

    Afin que nous sachions que "les temps sont accomplis et que le Règne de Dieu est tout proche" (Marc 1,15)

    Notre "lèpre spirituelle" n'éloigne pas Jésus de nous : au contraire !

    "Dieu n'est pas venu pour nous juger ou nous condamner, mais pour pardonner, libérer, guérir et sauver" (homélies.fr = magnifique blog de la Famille St Joseph que je recommande chaudement pour la compréhension des textes de tous les jours)

     

    LA GUERISON DU LEPREUX selon St Luc 5,12-16

     

     

    Alors, dans la prière, et dans les Sacrements à l'Eglise, allons vers Lui avec confiance"

    Cependant, dans les textes anciens, dans les "originaux", à la place de "PRIS DE PITIE" , il est plutôt stipulé "PRIS DE COLERE", "S'IRRITE"....??? 

    Pour certains, il n'est pas invraisemblable que les copistes, choqués, aient pris la liberté de changer le mot "s'irriter", par "pris de pitié"... et affirment que les versions les plus difficiles de la Bible sont souvent les plus authentiques...

    Puisque nous avons les 2 versions, il serait peut-être bon de méditer les 2 !

    Je pense que Jésus peut très bien "être très ému" par la situation de cet Homme, tout en éprouvant "une vive colère" !

    pourquoi ?

    Le mal qui atteint cet Homme peut susciter la Colère de Dieu tout en le bouleversant jusqu'aux entrailles...

    Dieu a créé des Hommes imparfaits, pas des saints !

    L'Homme n'est pas fini. Le monde actuel n'est pas fini !

    Seul Dieu est parfait ! Sinon, Il aurait créé son clone, ce qui n'est pas possible et pas vraisemblable !

    Tout sera achevé au Jour Final, à notre Résurrection : le projet de Dieu est de nous donner Sa Propre Vie Divine.

    Dieu souffre avec nous, Il n'est pas insensible ! au point de prendre sur Lui toutes nos blessures sur la Croix...

    Alors Jésus peut-il aussi avoir peur de la contagion ? c'est impossible, puisqu'Il touche le lépreux !

    Jésus est-il en colère après le lépreux qui a transgressé la Loi en venant vers Lui ? Jésus en a fait autant : Il n'hésite pas à enfreindre la Loi en le touchant !

    ALORS ???

    2 indices peuvent nous mettre sur la voie :

    1. le fait que le lépreux, comme tous les malades guéris, déborde de joie et proclame partout sa guérison miraculeuse, malgré l'interdiction formelle de Jésus. Jésus connaît cette réaction prévisible et la réaction de la Foule, qui verra en Lui un "guérisseur". Or, Jésus est venu apporter la Bonne Nouvelle. Il est venu nous parler de son Père, notre Père, notre Dieu...et la Foule, qui accourt en masse, ne voit en Lui qu'un guérisseur ! L'essentiel de sa Mission est ainsi occultée et cela l'irrite ! D'autant plus qu'Il sait que l'efficacité de ses miracles n'est pas évidente, car peu en comprenne le sens, et n'entraîne pas forcément la conversion !
    2. Et "Il était obligé d'éviter les lieux habités, mais de partout on venait à Lui" (St Marc 1,40-45). Et voilà le résultat ! Jésus ne pouvait plus entrer librement dans les villes et villages, envahis par les foules. Beaucoup voulait même Le proclamer Roi pour chasser les romains, et ramener le bonheur sur terre. Et cela "irritait" profondément Jésus !

    Jésus est venu restaurer l'Humanité dans sa totalité et instaurer L'EGLISE - qui naîtra du Don de l'Esprit Saint le Jour de la Pentecôte...

    Et il perçoit que ce lépreux l'entraîne vers un imbroglio dont il aura du mal à se défaire !

    Le battage médiatique fait autour de chaque miracle provoque la méfiance et la jalousie de l'élite religieuse qui n'aura de cesse dès lors, de Le discréditer et de comploter afin de Le perdre pour finalement Le conduire à la Mort.

    Et cela, Jésus le sait !

    C'est tout cet ensemble de raisons qui contribue à déstabiliser Jésus et à Le mettre en colère. Le lépreux le pousse à se révéler comme Messie TROP TOT !

    LA GUERISON DU LEPREUX selon St Luc 5,12-16

     

    ALORS JESUS LUI ORDONNA DE NE LE DIRE A PERSONNE

    - Pour les raisons décrites ci-dessus !

    Dans le cœur à cœur entre le lépreux et Jésus , la Ville et la Foule semblent soudain avoir disparues : seule subsiste la Rencontre !

    La divulgation de cette guérison ne sera pas comprise par les religieux et leurs fidèles et peut provoquer leur haine sur Jésus prématurément.

    Jésus veut éviter les mouvement de Foule, attirée par les prodiges plutôt que par une FOI spontanée envers Lui. JESUS REFUSE D'ETRE UNE IDOLE !

    Sa Mission est bien AU-DECA ! Les guérisons sont DES ANNONCES DE LA RESURRECTION DE JESUS.

    Peut-être aussi pour nous enseigner à ne rechercher aucune gloire dans les Grâces que nous recevons de Lui, pour préserver au fond de notre cœur ce témoignage de la Puissance de son Amour... afin qu'il produise la guérison de notre âme.

    Pour ne pas contrecarrer le PLAN D'AMOUR et de SALUT de DIEU sur MOI par une attitude d'orgueil et de vanité...

    Pour ne pas s'approprier les Grâces que Dieu nous envoie pour notre seul profit !

    De plus, notre point de vue est tout à fait relatif et nous avons souvent des œillères, des convictions religieuses bien tranchées qui nous empêchent d'en comprendre le sens et nous pouvons alors nous tromper en diffusant notre propre interprétation...

    Comme la Sainte Vierge, gardons toutes ces choses en les méditant en notre cœur, en attendant que le Saint Esprit nous en dévoile le sens ...

    Joseph, le 12ème fils de Jacob, racontait ses rêves, en toute innocence, à sa famille... et ses frères, jaloux, en prirent ombrage. Ils décidèrent alors de le tuer, puis finissent par le vendre comme esclave.

    Il est des savoirs, même exact, qui peuvent fermer le cœur de l'autre au lieu de l'ouvrir à Dieu.

    Puis il y a une autre raison évidente :

    - Jésus Miséricorde, solidaire de l'Humanité, désire la réintégration du lépreux dans sa famille, dans sa communauté israélienne et qu'il puisse y retrouver sa place.

    Seul le Prêtre, le sacrificateur, a ce pouvoir !

    "VA PLUTOT TE MONTRER AU PRETRE ET DONNE POUR TA PURIFICATION CE QUE MOISE A PRESCRIT"

    Comme Jésus veut redonner au lépreux sa dignité perdue, Il l'envoie, selon la Loi juive, trouver un prêtre pour que celui-ci l'examine et le reconnaisse guéri.

    Imaginons que ce prêtre soit exaspéré, voir choqué, par des témoignages malencontreux de la part de la foule, répétant les propos du lépreux...

    Le geste audacieux de Jésus en touchant un impur peut être considéré comme un viol de la Loi de Moïse. Il peut devenir un prétexte pour le prêtre d'un refus de reconnaître la guérison, renvoyant le lépreux dans l'abîme et la détresse.

    Le lépreux doit agir très vite en se présentant devant ce Juge et apporter l'offrande prescrite par la Loi lévitique (lévitique 14,10) afin d'être RE-CONSACRE A DIEU !

    Non seulement Jésus se montre attentif aux intérêts du lépreux, mais démontre au prêtre qu'Il n'est pas venu détruire la Loi, mais l'accomplir (Mt 5,17)

    Les prescriptions de la Loi pour la purification n'ont qu'un but, celui de sauvegarder la sainteté du peuple juif, le peuple choisi par Dieu. Ecarter, protéger ce peuple de toute souillure !

     

    LA GUERISON DU LEPREUX selon St Luc 5,12-16

    "TA GUERISON SERA POUR LES GENS UN TEMOIGNAGE"

    D'abord aux yeux des prêtres.

    L'œuvre de Jésus parle pour Lui. Elle raconte l'ESPERANCE d'Isaïe :

    "Les aveugles voient, les boiteux marchent, les lépreux sont purifiés, les sourds entendent, les morts ressuscitent et la Bonne Nouvelle est annoncée aux pauvres"

    La guérison de ce lépreux entre donc dans les signes messianiques prophétisés par Isaïe.

    "Les prêtres seront sans excuse, selon St Jean 15,22, s'ils ne reconnaissent pas Jésus comme Messie, et le condamnent" (Prions en Eglise)

    Moïse n'a pas su guérir sa sœur de la lèpre. Par cette guérison du lépreux, Jésus montre qu'Il est plus que Moïse.

    Pour "les gens", cette guérison est un témoignage d'une guérison plus grande encore : CELLE DES PECHES ! elle est témoignage de la Miséricorde du Père par le Fils Jésus !

    Jésus est le Témoin de l'Amour du Père pour nous.

    Le lépreux est le témoin de l'Amour de Jésus pour nous.

    Par la guérison du lépreux, Jésus guérit le corps social que représente la communauté juive du lépreux !

    Le miracle de Jésus s'étend à tous les hommes, à toute l'Humanité, préface de l'Eglise qui naîtra sous le souffle de l'Esprit Saint à la Pentecôte.

    Par sa Foi en Jésus, Fils de Dieu, le lépreux possède en lui ce témoignage : Dieu nous a donné la Vie Eternelle et Jésus est cette Vie Eternelle !

    Il est le SIGNE DE L'AMOUR QUI RESSUSCITE !

    Jésus, seul témoin de Dieu, fait le pari de la médiation.

    Le lépreux n'a pas choisi d'être missionnaire, mais sa Foi le transforme en missionnaire de l'Amour qui sauve.

    Car, une fois parti, nous raconte Marc (1,40-45), exultant de joie, le lépreux guéri proclame sa guérison partout, en oubliant les recommandations sévères de Jésus...

    'L'Homme, écrit Edith Stein, est un instrument de la Grâce divine lorsque la lumière qui s'est levée en lui rayonne à partir de lui et ainsi conduit d'autres individus sur la Voie du Salut"

    "Nous sommes invités à conduire les autres au Christ : comment irradier cette lumière pour en faire profiter d'autres , Par notre amour et notre charité, par le témoignage rendu à Celui que nous avons rencontré, et par notre prière". (Père Thibault Van den Driessche - Prions en Eglise)

    Seulement voilà : la transgression du silence sévèrement imposé par Jésus a les effets prévus et craints par Lui :

    LA FOULE ACCOURT DE PARTOUT !

    LA GUERISON DU LEPREUX selon St Luc 5,12-16

    Qu'a donc proclamé exactement le lépreux ?

    St Luc reste muet sur les révélations du lépreux autour de lui. Nous ignorons si le lépreux est resté dans l'obéissance  ou non : contrairement à St Marc !

    Mais la Foule surexcitée, ne laisse aucun répit à Jésus, car ses miracles sont choses publiques et sa réputation le précède partout où Il va !

    "Se faire guérir de leurs maladies étaient une bonne demande, car Dieu est bon : la santé et la guérison font partie intégrante de la Nature de Dieu.

    La guérison est inséparable du ministère de Jésus.

    A travers ses guérisons, le Christ manifeste la Puissance de Dieu, car Dieu est le Bien !

    Cependant, les miracles de Jésus sont indissociables d'une démarche de Foi de la part de ceux qui en sont les bénéficiaires" (catholique.org)

    Cette démarche de Foi ne peut que se faire dans l'ECOUTE DE SA PAROLE :

    "ils accourent pour L'entendre"

    Parole d'appel à la conversion = but de Jésus !

    Cet appel à la conversion est-il vraiment compris et suivi par la Foule ?

    Où Est-ce son talent de guérisseur qui l'a fait accourir vers Lui ?

    Beaucoup de personnes qui composent cette Foule vivent enfermées dans la soumission à la Tradition des Anciens, en se contentant de suivre ce qui est recommandé, et sortir de cet univers conventionnel leur pose un sérieux problème.

    Jésus leur propose un monde nouveau, et son message les dépasse complètement.

    Leur cœur est replié sur la culture de leur pays, et il s'ouvre difficilement au Message messianique de Jésus...

    D'où le reproche de Jésus, dans St Matthieu, envers ses interlocuteurs de placer leurs traditions humaines au-dessus des préceptes divins.

    "Et vous mettez à néant le commandement de Dieu par vos traditions" (Mat 15,6)

    "Ce peuple m'honore des lèvres, mais son cœur est éloigné de moi" (Mat 15,8)

    Cette écoute aux enseignements de Jésus demande à chacun d'examiner en vérité ce qu'il vit au fond de son cœur... et de se remettre en cause.

    Jésus s'avère être un "passeur" entre 2 mondes : Il est une Parole venant d'un Monde autre que le leur, que le nôtre !

    Et cela demande un dépassement de soi !

    Alors la Foi est possible : et la Bonne Nouvelle de Jésus peut nous atteindre !

     

    LA GUERISON DU LEPREUX selon St Luc 5,12-16

     

    MAIS JESUS SE SAUVE

     

    Et il va montrer à la Foule comment ENTRER EN CONTACT AVEC DIEU SON PERE, SOURCE DE TOUTE GUERISON... Comment vivre un temps de relation avec Dieu qui fortifie notre foi.

    Jésus leur enseigne, par son exemple, à prendre le temps nécessaire pour être disponible devant Dieu, pour discerner sa Volonté, pour laisser Dieu se manifester en soi...

    CELA S'APPELLE LA PRIER ! 

    "MAIS LUI SE RETIRAIT DANS LES ENDROITS DESERTS, ET IL PRIAIT"

    LA GUERISON DU LEPREUX selon St Luc 5,12-16

    Les Evangiles nous montrent Jésus en prières à plusieurs reprises.

    Il est pourtant particulièrement bousculé, pouvant à peine manger et se reposer.

    La prière est une priorité pour Lui, Lui le Fils de Dieu !

    D'abord, Il recherche un LIEU TRANQUILLE, suffisamment calme pour pouvoir rentrer en intimité avec son Père.

    Comme nous l'enseigne Mat 6,6 :

    "Quand tu pries, entre dans ta chambre, ferme ta porte et prie ton Père dans le secret"

     La soif de la solitude, des endroits déserts, de Jésus, révèle Dieu dont Il est l'IMAGE : "le Dieu caché, discret"

    Souvent, Jésus se prive de dormir pour prier toute la nuit, surtout lorsqu'Il a une décision de grande importance à prendre (Lc 6,12)

    Cette prière constante de Jésus intrigue les disciples qui lui demandent d'apprendre à prier. Ainsi nous est donné ce magnifique "Notre Père".

    Jésus priait comme un Fils parle à son Père ! (Prière avant une décision importante, prière d'intercession, prière d'abandon au Père, louange, prière liturgique, action de grâces....)

    Le cœur de la Révélation de Jésus concernant la prière = LA FILIATION DIVINE !

    Jésus nous invite à prier Dieu comme notre Père, une prière filiale que le Père attendait de ses enfants. Il appelle Dieu "ABBA" ce qui signifie "petit papa chéri"

    Voir le magnifique site : "La Prière dans la vie chrétienne" -Extrait du Catéchisme de l'Eglise Catholique :

    http://cursillos.ca

    Jésus priait en secret, en privé. Il nous est difficile d'en connaître le contenu, à part quelques bribes écrites dans les Evangiles.

    Nous aussi, nous devons prier comme Jésus. Dieu veut communiquer avec nous. Il connaît tout de nous, mais nous confier à Lui nous délivre.

    Ce n'est pas un monologue, mais un dialogue avec Dieu. IL NOUS REPOND !

    "La prière effective a une grande efficacité" (Jacques 5,16)

    Nous devrions être très conscient de la Présence et de l'Ecoute de Dieu à chaque instant de notre vie. ("l'attitude de prière").

     

    Excellent acrostiche :

    P-R-I-E-R  : Prier, Réjouir, Inviter, Elever Dieu et Remercier 

    Jésus prie souvent à genoux (Luc 22,41). Marc nous le montre "tombé à terre" (Marc 14.35) et Matthieu "face contre terre" (Mat 26,39)

    Jésus, parfaitement Homme, avait les mêmes tentations que nous. Il employait les mêmes armes que nous pour s'en défendre :

    - LA PAROLE DE DIEU ET LA PRIERE

    Contre les tentions de l'orgueil, de la vanité, de la satisfaction de soi, liées souvent après une œuvre accomplie : adressons vite une prière à l'Esprit Saint pour nous aider à rester dans une attitude d'humilité...

    "quand nous prions, Jésus nous apprend que le Ciel s'ouvre... Alors les Grâces de Dieu viennent inonder nos vies. La prière ouvre le Ciel et laisse la voie au St Esprit pour venir nos visiter, nous aider, nous consoler...

    "Si Jésus a eu besoin du recours de l'Esprit, à combien plus forte raison en avons-nous besoin !"

    (site superbe http://topchrétien.com)

     

    ET POUR FINIR, CITONS LE PAPE FRANCOIS, Rome 28/10/2013 à Ste Marthe :

    "Remercions Dieu. Remercions-Le de nous avoir donné un Frère qui prie avec nous, et qui prie pour nous. Parlons avec Jésus et disons-Lui : "Seigneur, Tu es l'interlocuteur, Tu m'as sauvé, Tu m'as justifié. Mais maintenant, prie pour moi"

    "Et confions-Lui nos problèmes, notre vie, tout cela, pour qu'Il le porte à son Père"

     

    LA GUERISON DU LEPREUX selon St Luc 5,12-16

     

     

     

    LA GUERISON DU LEPREUX selon St Luc 5,12-16

     

    LA GUERISON DU LEPREUX selon St Luc 5,12-16

    Je présente toutes mes excuses aux personnes qui avaient pris la peine de commenter mon article avant la parution de celui-ci, complètement retapé, mais j'ai du l'effacer et tout recommencer car il y avait tant d'erreurs que je n'arrivais plus à rien. Merci pour votre compréhension pour la novice que je suis. et plein de bisous à vous

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    4 commentaires